chapitre12-2
(Cinquième Partie)

"Un prophète est un homme qui se souvient de l'avenir..."

Les Gardiens des Gemmes se tenaient depuis un moment, médusés, face à cet être qui, selon toute vraisemblance, ne pouvait être que l'oracle Emerald. Son apparence se révélait si inattendue que seul le silence pouvait rendre la stupéfaction des compagnons. Krysos demeura interloqué en contemplant l'oracle, alors que Beryl, lui, ne semblait pas s'en étonner ou s'en effrayer. Il restait aux pieds du prophète, le regard amoureusement levé vers lui. Krysos essaya tant bien que mal de le détacher de l'objet de son adoration, encore une fois, mais il ne put rien faire.

Un sanglot éclata derrière lui et il se retourna : Agata venait de tomber à genoux. Ses doigts se crispaient sur la pierre et son visage, collé au sol, se couvrait de scories mêlées à ses larmes. Ses longs cheveux bleus traînaient dans la poussière et elle marmonnait ce qui parut aux oreilles de ses compagnons être des prières. Sappir tenta de la relever, mais lui aussi semblait ébranlé ; Obsidien, stoïque, ne laissait rien paraître, mais ses yeux demeuraient exorbités et fixes. Qu'avaient-ils tous ?

Relève-toi, anaték adlay... Tu n'as pas à t'incliner devant ma personne...

Son trop-plein d'émotions passé, Agata se remit debout et regarda intensément dans les yeux, sans détourner les siens, l'être assis devant elle.

Êtes-vous... un dieu ?

Sa question résonna dans la caverne silencieuse ; tous la regardaient comme si la réponse pouvait se lire sur ses traits. L'oracle lui sourit et son visage devint d'un coup moins inhumain ; il était donc capable d'exprimer des émotions.

Ce que vous, humains, appelez dieu... oui, je le suis... et ne le suis pas...

Cette phrase sibylline les interloqua quelque peu mais la tension s'évanouit petit à petit, car sa voix était douce.

Ce que vous appelez dieu n'est rien sinon un ma différent... Non supérieur ni inférieur mais différent... qui observe et attends... qui espère... qui vous aime...

Tout en parlant, il continuait de caresser les cheveux de Beryl.

Tu le sais, n'est-ce pas, adlay ? Il s'adressait au jeune muet à ses pieds. Vos pas vous ont menés ici car ici vous deviez arriver.
— Vous nous connaissez ?

Krysos regretta presque son intervention car le regard si étrange de l'oracle se posa alors sur lui et sembla le scruter intensément, jusqu'à l'âme. Ses yeux rouges, ses cheveux, si semblables aux siens... et pourtant différents... Il se sentait une affinité avec cet être, mais un certain rejet aussi, comme une peur tapie au fond de lui...

Si je vous connais ? J'ai annoncé votre venue il y a bien des années... Je vous attendais plus tôt, c'est tout... De combien d'étoiles ai-je annoncé la venue ? s'interrogea le prophète en parcourant le groupe des yeux. Deux ce me semble... mais peut-être ma vue a-t-elle été brouillée... Peut-être étiez-vous davantage...
— Vous êtes donc bien l'oracle Emerald ?

Krysos sentait le besoin de lui adresser des questions claires et précises. Amber, toujours accrochée à son bras, semblait à peu près dans le même état que lui.

Est-il déjà trop tard ?... L'oracle se parlait à lui-même. Oui, ce que vous désignez par ce titre, je le suis en effet... C'est sous ce nom que les Zyrconiens me connaissent...
— Quel autre nom avez-vous ? se risqua Verdel.
— Je ne me souviens pas... c'était il y a si longtemps...
— Et quels sont vos liens avec... Beryl et Krysos ? demanda timidement Obsidien, qui ne voulait pas se laisser impressionner.

Tout le monde avait remarqué la stupéfiante ressemblance physique - ainsi que les dissemblances - entre l'oracle et les jumeaux, mais personne, jusqu'à présent, n'avait osé la faire remarquer.

Beryl... Krysos... Quels beaux etoméhc... Ceci je peux vous l'expliquer... Mais l'histoire est longue... Il se peut que vous n'en compreniez pas l'entièreté dans un premier temps...
— Qui êtes-vous ? D'où venez-vous ? Syen avait presque crié la question.
— Calmez votre impatience, adlay... Toute alééhc trouvera sa htana en son temps... Pardonnez-moi, je confonds parfois les mots... Vous êtes venus afin de voir l'avenir... Mais quiconque ignorant le passé ne peut voir le dita... Vous devez le connaître avant de pouvoir avancer...

Les Gardiens des Gemmes se placèrent presque par instinct en cercle autour de l'Oracle, comme un groupe d'enfants prêts à écouter un conte délivré par un vieil homme. Amber, qui avait repris de l'assurance, se posa près de Beryl et demanda avec désinvolture, mais avec tout de même une note de respect dans la voix :

Par où allez-vous commencer ?

L'oracle la scruta à son tour de ses yeux pâles.

Par le commencement, bien sûr...

_______________________________________________________________________________________________________________

anaték adlay : en langage lunaire, "petite fille".
ma : en langage lunaire, "peuple".
adlay : en langage lunaire, "mon enfant".
etoméhc : en langage lunaire, "noms".
alééhc : en langage lunaire, "question".
htana : en langage lunaire, "réponse".
dita : en langage lunaire, "futur".

emerald_the_prophet_of_the_moon_by_fallenrazziel-d4yaj3f

http://gemminy0.wixsite.com/gemminy/lexique