chapitre8-2
(Troisième Partie)

« Plus la science accroît le cercle de ses connaissances et plus grandit autour le cercle d'ombre... »

 

Nous avons juste à aller tout droit, traverser le Bois du Soleil, et nous nous retrouverons à SolaPiair, lança Syen en se mettant en route, son paquetage sur le dos.
— Je vous le déconseille, intervint Amber. Le Bois du Soleil appartient à la famille impériale, et nous risquons d'avoir des ennuis avant même d'avoir passé les portes de la ville si des gardes nous trouvent en train de nous y promener.
— Que nous conseilles-tu alors ? interrogea Krysos.
— Nous pouvons contourner le Bois sur plusieurs kilomètres en allant au nord-est. Nous entrerons discrètement par la Porte Nord de SolaPiair. C'est plus sûr.
— Très bien. ça va nous prendre combien de temps ?
— Nous devrions arriver en vue de la ville dans la nuit de demain, je pense. Si nous marchons bien, nous pourrons atteindre les ruines de Phenascyth demain après-midi.
— Les ruines de Phenascyth ? Qu'est-ce que c'est ?

Amber prit une expression désolée.

On ne vous apprend rien dans vos villages élémentaires ?

Krysos se sentit un peu ridicule, et surtout un peu honteux de ne pas avoir été davantage attentif à l‘école, car à présent qu'il y pensait, il fut persuadé d'en avoir entendu parler. Obsidien lui vint en aide.

C'est une cité qui a été détruite par Diaman peu de temps après son accession au trône. Mais c'est une longue histoire, alors si tu veux bien, mettons-nous en route et nous verrons si nous avons le temps d'en parler.

Les aventuriers quittèrent peu à peu l'ombre un peu effrayante de la Lune et les collines pierreuses pour retrouver un terrain plus plat et surtout plus accueillant. L'herbe ne leur avait jamais paru plus verte qu'en ce début d'après-midi dans les champs du Nord. Les oiseaux chantaient dans les branches basses de la forêt, sur leur droite.

A mesure que le soleil avançait sur les frondaisons, laissant la Lune blafarde en arrière, le Bois de la Lune se changea en Bois du Soleil. On était à la fin du mois de Luole et les feuilles ici avaient déjà pris leur couleur dorée et miroitaient au soleil comme des larmes d'or. Bientôt elles tomberaient des arbres en une pluie ininterrompue pendant tout l'automne, et le sol de la forêt serait recouvert d'un tapis jaune et orange.

Ils remontaient légèrement vers le nord en longeant soigneusement le Bois du Soleil afin de ne pas perdre leur chemin. Ici et là, au milieu de la forêt savamment entretenue, on voyait parfois pointer une tour d'argent ; SolaPiair, ils le savaient, se trouvait juste derrière ces bois, mais ils se contraignirent à ne pas prendre le risque de traverser.

Après avoir marché pendant une journée en longeant la forêt et passé la nuit sur la route, Krysos posa des questions à Amber.

Ces Bois servent de lieu de repos aux nobles et aux courtisans, et au souverain quand il veut fuir la ville, lui répondit la jeune femme. Les tours que tu vois sont des petits palais nichés dans la forêt. On dit que c'est rempli de somptueux jardins. Les arbres que tu vois sont juste là pour faire écran entre ce paradis illusoire et le reste du monde.
— Alors que le monde est en guerre ? Comment peuvent-ils trouver le temps de s'amuser ? s'indigna Krysos.
— Tu comprendras vite que la misère du peuple n'est en rien le souci des grands de ce monde. La maison Magnazurant a compté quelques bons souverains désireux d'aider les pauvres gens, mais dans l'ensemble, on ne peut pas dire que ça les préoccupe.
— Un chef doit avoir pour rôle de veiller au bien-être de son peuple ! Comment cela a-t-il pu arriver ? Pourquoi les gens ne font-ils rien ?
— Ah ! Regarde, Krys ! Les tours de Phenascyth !

Krysos mit sa main en visière, et plissa les yeux : dans le lointain, il distingua une flèche élancée, fine comme une aiguille, que le soleil couchant faisait miroiter par intermittence.

Je croyais que c'était une ruine…
— Ca l'est. Mais même l'armée de SolaPiair ne pouvait mettre entièrement à terre cette fière cité. Si elle avait survécu, le monde aurait pu être différent…

Amber hâta le pas et Krysos la suivit, tentant de rattraper les autres.

Si tu veux comprendre pourquoi le gouvernement de Zyrconia en est là, tu dois absolument connaître l'histoire de cette ville. Alors, il était une fois…

 

http://gemminy0.wixsite.com/gemminy/lexique